bananier


bananier

1. bananier [ bananje ] n. m.
• 1604; de banane
1Plante herbacée géante des zones tropicales humides (musacées), dont le fruit est la banane. « des bananiers, qui donnent toute l'année de longs régimes de fruits » (Bernardin de Saint-Pierre). Les feuilles de bananiers peuvent atteindre 4 mètres; leurs pédicules emboîtés simulent un tronc ( stipe) . Bananier textile, qui donne le chanvre de Manille. ⇒ abaca. Plantation de bananiers. bananeraie.
2Cargo spécialement équipé pour le transport des bananes.
bananier 2. bananier, ière [ bananje, jɛr ] adj.
• 1985; de banane
1Qui concerne la culture des bananes. « Plantations bananières » (Le Monde, 1986).
2Polit. République bananière, apparemment démocratique, mais régie par les intérêts privés de la prévarication (comme les régimes d'Amérique centrale dominés par de grandes sociétés agricoles).

bananier nom masculin Très grande herbe vivace (musacée) des régions équatoriales, aux feuilles immenses, et dont le fruit est la banane. Cargo spécialement aménagé pour le transport des bananes. ● bananier, bananière adjectif Relatif à la production, au commerce des bananes. ● bananier, bananière (expressions) adjectif République bananière, nom donné aux États d'Amérique centrale où les vastes plantations de cultures tropicales sont souvent entre les mains des grandes compagnies nord-américaines.

bananier, ère
n. m. et adj.
rI./r n. m.
d1./d Monocotylédone géante (genre Musa, Fam. musacées) à très grandes feuilles, originaire d'Asie, cultivée dans toutes les régions chaudes pour ses fruits (bananes) groupés en énormes grappes (régimes). La culture du bananier est très exigeante en eau.
(Afr. subsah.) Bananier plantain, qui produit des bananes à cuire.
d2./d Navire équipé pour le transport des bananes.
rII./r adj. Qui concerne les bananes. Port bananier. Cargo bananier.
|| Fig. République bananière, où, à l'image de certaines républiques latino-américaines, les groupes de pression économiques font et défont les pouvoirs politiques.

⇒BANANIER, subst. masc.
BOTANIQUE
A.— Plante herbacée monocotylédone de grande taille (famille des Musacées) croissant dans les régions tropicales ou chaudes, et dont certaines variétés donnent des fruits comestibles appelés bananes (cf. Bot., 1960, p. 1197 [encyclop. de la Pléiade]) :
1. Ainsi le bananier seul donne à l'homme de quoi le nourrir, le loger, le meubler, l'habiller et l'ensevelir (...) Je parle ici des bananiers qui croissent sous la ligne et sur le bord des ruisseaux, leur élément naturel. Il y a plus, il y a une multitude d'espèces de bananiers de différentes grandeurs, depuis celle d'un enfant jusqu'au double de celle d'un homme; ...
BERNARDIN DE SAINT-PIERRE, Harmonies de la nature, 1814, p. 64.
Bananier des sages ou figuier d'Adam :
2. Mais le bananier aurait pu suffire seul à toutes les nécessités du premier homme. (...) Aussi ce végétal, le plus utile de tous les végétaux porte-t-il le nom de figuier d'Adam. C'est sous son délicieux ombrage, et au moyen de ses fruits, qu'il renouvelle sans cesse par ses rejetons, que le bramine prolonge souvent au-delà d'un siècle le cours d'une vie sans inquiétude. Un bananier, sur le bord d'un ruisseau, pourvoit à tous ses besoins.
BERNARDIN DE SAINT-PIERRE, Harmonies de la nature, 1814 p. 51.
Bananier du paradis ou bananier commun. (Attesté dans Lar. 19e, LITTRÉ, GUÉRIN 1892, Nouv. Lar. ill., Lar. 20e).
Rem. La distinction des dict. gén. entre bananier commun et bananier des sages n'est pas observée dans Bot., 1960, pp. 1197-99 (encyclop. de la Pléiade).
Bananier textile ou bananier d'Amboine ou chanvre de Manille :
3. ... des millions de nègres africains et d'Océaniens se nourrissent de bananes, mais dans les Philippines une espèce non comestible de bananier, appelée vulgairement « chanvre de Manille », fournit de la fibre pour les cordages et le tissage.
R. H. LOWIE, Manuel d'anthropol. culturelle, 1936, p. 46.
B.— P. ell. de navire, cargo. ,,Cargo rapide à entrepont ventilé, spécialement construit pour le transport des régimes de bananes`` (GRUSS 1952) :
4. Bien qu'ils soient des navires de « grande » navigation, les cargos « fruitiers » et les « bananiers » ne sont jamais de grands navires : leur jauge brute dépasse rarement 5 000 tonneaux.
H. LE MASSON, La Mar., 1951, p. 72.
En emploi adj. Relatif aux bananes. Cargo bananier :
5. Les navires bananiers ont une grande vitesse (14 à 16 nœuds), une ventilation largement calculée, parfois des cales réfrigérantes et des appareils transporteurs permettant un rapide déchargement.
J. MARIE, Ch. DILLY, Le transport marit., 1932, p. 694.
6. Je n'avais que faire (...) des spicebirds de Ceylan, ni des oiseaux bananiers du Brésil.
GENEVOIX, Routes de l'aventure, 1958, p. 83.
Prononc. :[bananje]. Étymol. et Hist. 1604 bot. bannanier (FR. MARTIN DE VITRÉ, Descr. du prem. voy. faict aux Ind. Or. par les François en 1603, p. 116 d'apr. KÖNIG, p. 27); 1640 bananier (P.-J. BOUTON, Relation de l'establissement des François depuis l'an 1635 en l'isle de la Martinique dans A. Weil, R. Philol. fr., t. 45, p. 6 : Les bananiers sont de la hauteur de quinze ou vingt pieds, ont le tronc toujours verd). Dér. de banane; suff. -ier. Fréq. abs. littér. :115.
BBG. — ARV. 1963, p. 85. — GOUG. Mots t. 1 1962, p. 217.

bananier, ière [bananje, jɛʀ] n. m. et adj.
ÉTYM. 1604, bannanier; bananier, 1640; de banane.
———
I N. m. Arbre des régions chaudes, plante monocotylédone (Musacées) herbacée et arborescente, dont les fruits disposés en grappes (régimes) sont les bananes. || Bananier textile, qui donne le chanvre de Manille. Abaca. || Bananier d'Abyssinie, acclimaté en France. || Plantation de bananiers. Bananeraie.
1 (…) des bananiers, qui donnent toute l'année de longs régimes de fruits avec un bel ombrage (…)
Bernardin de Saint-Pierre, Paul et Virginie, p. 21.
2 Des drapeaux déchiquetés, enlevés à l'ennemi : ses feuilles lacérées; et son corps est noir comme s'il sortait du feu. C'est ainsi qu'il est quand il est vieux, le bananier.
H. Michaux, Ecuador, p. 67.
3 La mère feignait de croire que ses bananiers, exceptionnellement soignés, donneraient des fruits exceptionnellement beaux et qu'elle pourrait les vendre. Mais surtout elle aimait planter, n'importe quoi et jusqu'à des bananiers dont la plaine regorgeait.
M. Duras, Un barrage contre le Pacifique, p. 114-115.
tableau Noms d'arbres, arbustes et arbrisseaux.
———
II Adj.
1 Cargo bananier, ou, n. m., un bananier : cargo spécialement équipé pour le transport et le mûrissage des bananes.
2 Polit. || République bananière : république qui présente une apparence de démocratie mais qui est en fait régie par les intérêts privés de la prévarication (comme les régimes d'Amérique centrale dominés par de grandes sociétés agricoles). || « On se croirait en plein roman policier dans une république bananière avec création de sociétés fictives, témoins douteux (…) » (le Monde, 12 juil. 2000, p. 1).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • bananier — BANANIÉR, (1) bananieri, s.m., (2) bananiere, s.n. 1. (livr.) Banan. [pr.: ni er]. 2. Navă care serveşte la transportul bananelor – Din fr. bananier. Trimis de paula, 13.09.2007. Sursa: DEX 98  BANANIÉR s. (bot.; Musa paradisiaca) banan …   Dicționar Român

  • bananier — BANANIER, ou Figuier d Adam. s. mas. Plante fort commune dans les Indes Orientales, et dans les Indes Occidentales. Ses feuilles ont jusqu à sept ou huit pieds de hauteur. Le Bananier porte un fruit nommé Banane, et qui est bon à manger …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Bananier — Pour les articles homonymes, voir Bananier (homonymie). Musa …   Wikipédia en Français

  • bananier — (ba na nié) s. m. Genre de plantes herbacées, vivaces seulement par les drageons et dont la tige périt aussitôt qu elles ont donné leur fruit. On y remarque : 1° le bananier commun (musa paradisiaca, L.) à tige surmontée d un long et large… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • bananier — mažasis bananas statusas T sritis vardynas apibrėžtis Bananinių šeimos daržovinis, vaisinis, vaistinis augalas (Musa acuminata), paplitęs Afrikos ir Azijos atogrąžose. Naudojamas gėrimams (sultims) gaminti, iš jo gaunamas vaškas. atitikmenys: lot …   Lithuanian dictionary (lietuvių žodynas)

  • bananier — tikrasis bananas statusas T sritis vardynas apibrėžtis Bananinių šeimos krakmolinis, maistinis, vaisinis, vaistinis kultūrinis augalas (Musa ×paradisiaca), naudojamas gėrimams gaminti. atitikmenys: lot. Musa × paradisiaca; Musa dacca; Musa… …   Lithuanian dictionary (lietuvių žodynas)

  • BANANIER — s. m. Genre de plantes dont plusieurs espèces sont cultivées dans les deux Indes, à cause de leurs fruits, les meilleurs et les plus utiles de ces contrées. Les feuilles de certains bananiers sont d une telle grandeur, qu on les emploie souvent… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • BANANIER — n. m. Plante herbacée dont plusieurs espèces sont cultivées généralement dans les régions tropicales. Les feuilles de certains bananiers sont d’une telle grandeur qu’on les emploie souvent en guise de nappe et de serviettes …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • bananiér — s. m. (sil. ni er), pl. bananiéri …   Romanian orthography

  • Bananier (Homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. On appelle bananier plusieurs espèces de plantes monocotylédones appartenant au genre Musa (famille des Musacées) dont les fruits sont les bananes. Un… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.